POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 11 juillet 2017

4,5 milliards d’euros d'économies gouvernementales sur notre dos, en six mois

Quand l’Etat fait des économies sur "son seul budget", tous les Français mettent au pot 

L’Etat français, c'est nous et nous allons réaliser 4,5 milliards d’euros d’économies sur ce qui reste de 2017

Macron a décidé de nous appuyer sur la tête
Le gouvernement Philou doit éponger la gabegie de Hollande et contenir son déficit public sous les 3% du PIB, sans diminuer les effectifs de fonctionnaires ou les minimas sociaux ! Le ministre des Comptes publics a annoncé mardi ce tour de magie.  "Nous avons trouvé 4,5 milliards d’euros d’économies (…) sur le seul budget de l’Etat. Ni les collectivités locales, ni la Sécurité sociale, ne seront mises à contribution", promet Gérald Darmanin dans un entretien au journal Le Parisien. 

Le premier ministre, Edouard Philippe, dit Philou, s'est engagé à procéder sans augmentation des impôts, confirme aussi G. Darmanin. 
Pour parvenir à respecter les engagements européens de la France, en termes de déficit, le gouvernement va rogner le train de vie des ministères, qu’il s’agisse de la gestion du parc de véhicules ou d’appels d’offres mieux négociés. Soit un gaspillage de 4,5 milliards d’euros pendant cinq ans ?   
"Il n’y a pas de coup de rabot global, selon la volonté du président de la République", Emmanuel Macron, raconte Gérald Darmanin. 

Macron fait des économies sans toucher à (quasiment) rien, ni personne

Et de détailler les économies envisagées: 
60 millions d’euros pour Matignon sur ses frais de fonctionnement (l'exemple ne vient pas d'en-haut),
 
268 millions d’euros à Bercy, en réduisant par exemple le coût d’un programme de numérisation, sans entraver l'action du secrétaire d'Etat, Mounir Mahjoubi.
 
282 millions d’euros au ministère des Affaires étrangères, dont la moitié provenant d’un "recul de l’aide publique au développement". 

260 millions d’euros au ministère des Transports, avec un passage en revue de tous les grands projets, comme annoncé par l'hyper-président Macron

Dans des ministères régaliens, la Défense ne verra pas son budget amputé, mais elle devra respecter l’enveloppe déjà votée par le Parlement qui prévoyait une réduction des dépenses de 850 millions d’euros. 

L’Intérieur va faire 526 millions d’euros d’économies, sans toucher aux effectifs de policiers ou de gendarmes, 

La Justice aura à économiser 160 millions d’euros, "essentiellement des programmations immobilières", précise Darmanin, qui bradera les biens de la République, comme en novembre 2016, lorsque l'Etat socialiste finalisa la vente des aéroports de Nice et Lyon, des concessions (jusqu’en 2044 pour Nice et 2047 pour Lyon) initiées par le ministre de l'Economie Macron ...fin juillet 2016: Alain Vidalies, le secrétaire d’Etat aux Transports de Hollande, a vendu 60% des parts qu'il détenait pour un bénéfice de 1,76 milliards d'euros, laissant 4,5 milliards d’euros de déficit... Cette braderie à l'Italie fait suite à la cession des parts de l’Etat (49,99 %) dans l’aéroport de Toulouse à un consortium chinois, décidée fin 2014 et bouclée en 2015, pour 300 millions.

L’Education nationale n'est pas sanctuarisée. Si aucun poste de professeur ne sera supprimé pour la rentrée scolaire (ce qui constitue un exploit, puisque les candidats aux concours de recrutement ne se pressent pas)75 millions d’euros seront toutefois économisés, tout en tenant "l’intégralité des promesses du président de la République, notamment sur l’accompagnement des auxiliaires de vie scolaire auprès des enfants handicapés", ajoute-t-il. 

Enfin, la Culture sera elle aussi mise à contribution, avec 50 millions d’euros d’économies sur la gestion du ministère. 

Confirmant son annonce de la semaine dernière, faite à l’occasion des "Etats généraux des comptes de la nation", le ministre des Comptes publics prévient aussi que le gouvernement va financement aussi réduire son financement des contrats aidés d’ici la fin de l’année. Ils sont pourtant dédiés aux publics les plus éloignés du marché du travail (demandeurs d'emploi de longue durée, jeunes en grande difficulté…). "Le précédent gouvernement en a fait 190.000 dans les cinq premiers mois, soit deux tiers de l’enveloppe prévue. Nous en ferons 110.000 dans les mois qui restent. C’est au ministère du Travail de les répartir", précise-t-il. 

Anticipant les futures économies à réaliser pour tenir les 3% de déficit public en 2018, Gérald Darmanin a prévenu mardi matin sur RTL qu’il "faudra effectivement faire des réformes de structure" l’an prochain. "La politique de formation et d’aide à l’emploi, la question du logement… Toutes les thématiques [sociales : en février, le candidat d'En marche ! souhaitait "25 milliards d'économies sur la sphère sociale", dont 15 milliards concernant l'assurance maladie] de la politique publique sont sans doute à revoir afin de moins dépenser", a-t-il prévenu.

Jupiter va donner dans le 'low cost'...mais le président en peau de lapin n'annonce aucune économie sur son budget élyséen : ce n'est pas donné de faire le beau sur la scène internationale ! Et en couple...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):